Visitez également : https://www.facebook.com/groups/nonlgv33/ …qui propose un fil d’actualité riche.

Dossier incomplet. L’autorité environnementale ne se prononce pas sur les futures lignes à grande vitesse du Sud-Ouest

7 seotembre 2023

L’Autorité environnementale (Ae) publie un communiqué de presse expliquant pourquoi elle ne peut se prononcer sur le GPSO, malgré la demande d’avis actualisé par son maître d’ouvrage SNCF Reseau.

 

> L’Autorité environnementale (Ae) s’est exprimée dans un avis unique sur l’ensemble des opérations du GSPO (aménagements ferroviaires et lignes nouvelles) en 2014. L’étude d’impact aurait dû être actualisée pour obtenir un nouvel avis de l’Ae.

> Celle-ci déclare aujourd’hui :

« l’absence de mise à jour […], alors que de nombreuses données sont obsolètes (bientôt dix ans), conduit l’Ae à constater que le dossier, en se focalisant sur une approche réglementaire datée, est incomplet sur de multiples questions de fond (artificialisation, gaz à effet de serre, milieux naturels) et ne permet pas d’informer le public sur l’évolution du projet et de ses impacts, alors qu’il n’a pas été associé à l’élaboration du projet depuis la première enquête publique en 2014. »

> L’Ae ne se prononcera donc sur le GPSO que lorsque son étude d’impacts sera actualisée. Son avis étant consultatif et le gouvernement ayant l’habitude de passer outre, comme ce qu’il a fait sur le projet d’autoroute A69 entee Castres et Toulouse, difficile d’en prédire les implications. Les collectifs d’opposants ont en tous cas toute légitimité à attaquer le gouvernement pour non respect du code de l’environnement.

Quel avenir pour le train en France ?

16 août 2023

🎙 Écouter l’épisode de 55 minutes sur le train

Sur cet épisode du podcast de France Inter les intervenants traitent plusieurs aspects problématiques des lignes à grande vitesse en évoquant notamment le cas du GPSO. Au micro :

  • Karima Delli, députée européenne EELV, présidente de la commission Transport et Tourisme au Parlement européen ;
  • Samuela Burzio, présidente de l’association Once Upon a Train ;
  • Nacima Baron, géographe, chercheur au Laboratoire Ville Mobilité Transports de l’École des Ponts ParisTech et l’Université Gustave Eiffel.

L’Union Européenne accorde une premiere subvention de… 2% du montant attendu par les promoteurs du GPSO !

22 juin 2023

L’Europe concède aux promoteurs du GPSO une subvention de 60 millions d’euros. Ceux-ci se réjouissent donc d’une contribution qui représente… 2% de la part de financement espéré par l’Europe !

En effet, 20% du budget total de 14,3 milliards d’euros, soit 2,86 milliards d’euros, est donné comme acquis par les promoteurs du projet, comme on peut le lire dans cet article. L’intense lobbying des régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie et du gouvernement a donc accouché d’une somme infime.

Rappelons que les documents signés par les collectivités pour le financement prévoient qu’en cas de manquements ou d’augmentation des coûts, ce sont ces collectivités qui mettront la main à la poche… Comme le souligne un des opposants au projet : “les impôts LGV ont connu une première vague cette année – ils seront augmentés tous les ans – mais ce qui attend les contribuables est un tsunami.” ;

Les sois-disantes contradictions des écolos qui s’opposent au GPSO

5 juin 2023

Suite à la publication de cet article sur Europe 1 parlant de “contradications à grande vitesse des écolos”, les opposants publient un contre-argumentaire reprenant point par points les arguments fallacieux de la journaliste Emmanuelle Ducros (qui, apparemment, travaille pour les lobbys).

👉 A consulter ici sur la page Facebook “NON LGV 33”

L’argument régulièrement amené pour promouvoir la LGV “le train c’est vert”, d’une naiveté enfantine, est repris, de meme que la question du fret ferroviaire, censée etre tout d’un coup boostée grace à la LGV Bordeaux-Dax.

Voir aussi ici pourquoi c’est faux, ou sur nos pages enjeux ;

LGV Sud-Ouest : en Gironde, 400 manifestants comptent « durcir » la lutte

3 juin 2023

 

 

Les opposants au projet ferroviaire dénoncent un « projet mortifère » qui conduirait selon eux à l’artificialisation de 5 000 hectares en traversant notamment la vallée du Ciron.

🗞 Le Monde

🗞 Rue89 : Contre la LGV Bordeaux-Toulouse, des centaines de militants mobilisés à Saint Médard d’Eyrans

📺 JT France 3

Podcast La Clé des Ondes : 30 ans d’âge et déjà naze : le GPSO a-t-il raté son siècle ?

🎙 Émission Climat de Lutte du 31 mai 2023

 

Podcast La Terre au Carré : Le train, vraie solution écolo ?

🎙 Émission du mercredi 7 juin 2023

Comité de Pilotage de la Société du GPSO : nouvelles avancées

10 mai 2023

Voir le communiqué de presse associé à cette rencontre entre Pierre-André Durand, préfet de la région Occitanie, préfet coordonnateur du GPSO, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, en présence de Carlo Secchi, coordinateur du corridor Atlantique de la Commission européenne.

Ce que l’on y apprend en synthèse :

  • Approbation des conventions financières qui permettront à la SGPSO d’apporter 9 M€ pour poursuivre les acquisitions foncières et 17 M€ pour les travaux préparatoires des
    aménagements ferroviaires au nord de Toulouse (AFNT)
  • Les engagements des acteurs finançant le projet sont ainsi portés à 52 M€ pour 2023.
  • Présentation de la nouvelle “Agence du GPSO” qui permet à la SNCF de proposer une instance unique en charge de coordonner l’ensemble des opérations. Elle est dirigée par Christophe Huau.
  • Annonce des travaux sur les aménagements ferroviaires pour fin 2023
  • Point sur les deux dossiers de demande de subvention à l’UE, par SNCF Réseau, déposés début 2023 dans le cadre de l’appel à projets européen “Mécanisme pour l’interconnexion européenne” (MIE). Le résultat est attendu pour juin, date du prochain conseil de surveillance de la SGPSO, tandis qu’un nouvel appel à projets de l’Union européenne sera lancé à l’automne.

 

26 avril 2023 – LIEN

Le comité de suivi départemental du GPSO se réunit à la préfecture de la Gironde ce mercredi. Parmi eux, le maire de Saint-Médard-d’Eyrans, Christian Tamarelle, qui va redire son opposition au projet : “Il est possible qu’on en arrive” à la ZAD alerte le maire de Saint-Médard-d’Eyrans

Marcheprime : la mairie accepte de vendre un terrain à Lisea pour construire un centre de maintenance TGV

25 avril 2023 – LIEN

Article de France Bleu par Stéphane Hiscock

Pour infos complémentaires, voir cet article plus ancien (en date du 1er avril 2023) sur le même sujet :

12 avril 2023 – LIEN

Pierre-André Durand, le préfet de la
région Occitanie
, a fait le point ce mercredi sur France Bleu sur le
calendrier de la future LGV qui va relier Toulouse à Bordeaux.
L’échéance reste fixée à 2032 et les travaux devraient démarrer à la fin
de cette année.


« Il y aura encore des recours. L’autorisation environnementale donnera peut-être lieu à des recours, je ne sais pas. Mais ce sont des aléas qui sont intégrés dans le calendrier et qui ne devraient pas avoir d’incidence sur la date de livraison en 2032. »

La vallée du Ciron est-elle menacée par le projet ?

10 avril 2023 – LIEN

Article de Sud Ouest par Arnaud Desjeans. (Cliquer sur l’image vous télécharger ou lire en grand format).

Installation des comités de suivi départementaux

Janvier-Mars 2023

– Dans le Tarn : 🗞 La Dépêche, janvier 2023

– Dans les Landes : 🗞 Sud Ouest, mars 2023

– En Gironde : communiqué officiel, avril 2023

Moderniser ou créer une nouvelle ligne ?

13 janvier 2023

Article de Sud-Ouest faisant état des alternatives au GPSO