Nous contacter

“Nous” sommes un portail, une porte d’entrée, une fenêtre (comme vous aimerez l’imaginer) vers un ensemble des collectifs en lutte contre le GPSO situés à différents points de la région. “Nous” sommes l’intercollectif LGV NON MERCI, qui se rencontre régulièrement, essaie de se coordonner et se fédérer entre membres de collectifs de sensibilités diverses, avec pour visée commune l’abandon du projet du GPSO. 

“Nous” ne sommes pas l’alpha et omega de la lutte, nous en sommes des acteurices.

Nos enjeux prioritaires :
– faire connaître le projet du GPSO et ses implications ou enjeux écologiques, climatiques, économiques, sociaux, démocratiques, énergétiques, … ;
– massifier le mouvement d’opposition au GPSO et créer du lien entre collectifs opposés au projet ;
– contrer les décisions anti-démocratiques prises au niveau européen, national, régional, départemental et communal notamment quant au financement de ce projet et à l’attribution des fonds publics sur les infrastructures de transport ;
– visibiliser la réflexion active portée par les collectifs en lutte contre le GPSO – et politique par essence – sur l’habitat, les liens entre territoires et les déplacements face aux incohérences des grands projets inutiles, ainsi que les alternatives à la métropolisation galopante.

Des groupes de travail et de réflexion sont donc portés par les collectifs et élu.e.s impliqués dans la lutte, des actions, des enquêtes, des liens font vivre ce mouvement pluriel.

Pour nous contacter : contact@lgvnonmerci.fr

Pour partager des informations sensibles : un espace sécurisé de dépot de fichiers est mis en place pour permettre le partage d’information dans l’anonymat. Seuls les administrateurs du site ont accès aux fichiers déposés ici, sur un espace chiffré (explications ici) : 🔐 Dépot de fichiers sécurisé

Rejoindre un collectif

La façon la plus évidente de soutenir le mouvement d’opposition au GPSO est de joindre un des collectifs existants pour contribuer à ses activités. Pour les rejoindre, le mieux est de les contacter directement !

La carte ci-dessous présente géographiquement les collectifs.  À noter que beaucoup sont actifs sur un département ou une zone plutôt que sur une ville ponctuelle, ce qui ne peut être correctement figuré sur cette carte…

Si vous souhaitez ajouter des informations, n’hésitez pas à nous en faire part à contact@lgvnonmerci.fr

Trait d’union entre entre Bordeaux et le Sud Gironde, il a été créé par les habitants du territoire. Le collectif est implanté de Cadaujac à Saint Selve en passant bien sur par Saint Médard d’Eyrans mais aussi Beautiran, Ayguemortes les Graves, Castres sur Gironde et les communes environnantes. Par la création de ce collectif nous réitérons notre volonté de nous opposer au GPSO (LGV + AFSB) et de protéger notre territoire et notre environnement. Tous les soutiens sont les bienvenus.

Contact : altlgvbxsud@proton.me

L’Association loi 1901 Alternative LGV Midi Pyrénées regroupe des membres sur les deux départements : Tarn-et-Garonne et Haute-Garonne. Elle existe depuis 2012 ayant regroupé alors les associations de villages et les membres isolés.

Elle anime un site internet Les Grandes Vanités.

Sa dernière action : une réunion publique à Campsas. Le lancement d’une pétition contre la taxe LGV et la publication de cette brochure.

L’ASCLG, Association de Sauvegarde des Coteaux et Landes de Gascogne, a été créée par un groupe d’habitants qui aiment vivre au pays des coteaux et landes de Gascogne, qui aiment ses espaces naturels et la qualité de vie qui y règne. Forte aujourd’hui de centaines d’adhérents, l’association s’est donnée pour but de lutter contre tout projet inutile, destructeur et ruineux, tout en acceptant une évolution mesurée de la modernité. Ensemble nous défendons les intérêts des 6000 habitants de notre communauté de communes.

Objet : sauvegarder et défendre l’environnement naturel, culturel et économique des communes des Landes et Coteaux de Gascogne. S’opposer à l’implantation de la ligne LGV SEA sur le territoire et à toute autre implantation nuisible à ce patrimoine. Informer les habitants de toute initiative pouvant porter atteinte à la qualité de la vie dans le pays des Landes et Coteaux de Gascogne. Mener toute action susceptible de défendre les intérêts individuels et collectifs de ses membres. Solliciter tout concours judiciaire et mener toute action en justice nécessaire à la réalisation de ses buts. S’associer à tout groupement menant les mêmes actions sur d’autres territoires de France ou d’Europe.

 

Site Internet : https://asclg.fr

Adresse mail : contact@asclg.fr

En cours de rédaction.
Site internet : https://bizimugi.eu
Page Facebook
Siège : 20, 22, rue des Cordeliers – 64100 Bayonne

En cours de rédaction.

Contact : pachonlgv@gmail.com
Site : https://www.cade-environnement.org/

En cours de rédaction.
Contact : extinctionrebellion@bordeaux.fr
Site : https://extinctionrebellion.fr/branches/bordeaux/

L’association L.E.A a pour objet de promouvoir en toute indépendance, dans les Landes Girondines, tout ce qui touche à la protection de l’environnement au quotidien.
Ses objectifs : informer, être vigilant, agir.
Contact : lea.asso@free.fr
Site internet : http://lea.asso.free.fr/
Page Facebook : https://www.facebook.com/landes.environnement/
Siège : Mairie – 33720 Landiras

Message repris du site internet de l’association :
Depuis plus de 30 ans, les Amis de la Terre des Landes essayent de lutter pour un monde plus juste, plus solidaire et pour que les Humains puissent vivre encore longtemps une vie digne de ce nom, sur cette belle planète.
Notre petit groupe des Landes est un maillon de ce formidable réseau écologiste international qui s’étend sur toute la planète : les Amis de la Terre International.
Nous essayons de faire le lien entre écologie et justice sociale. Nous avons empêché de nombreux projets de golfs et immobiliers sur la côte landaise, non seulement parce que nous n’acceptions pas que des zones remarquables soient bétonnées, mais aussi parce que nous refusions que les responsables locaux confisquent les plus beaux espaces naturels pour les réserver à des minorités argentées.
Nous savons que derrière chaque projet de destruction de l’environnement, il y a des intérêts financiers et industriels : OGM, agrocarburants, A65, LGV. Nous avons organisé plusieurs actions dans les Landes contre les grands groupes bancaires français qui investissent dans des projets destructeurs partout dans le monde : nucléaire, pétrole, mines, agrocarburants…
Nous faisons aussi le lien avec les luttes de nos collègues du Sud : nous avons plusieurs fois organisé des actions dans des enseignes landaises qui vendent des objets en bois tropicaux et participent au pillage du Sud et la destruction de ses forêts.
L’écologie des Amis de la Terre est fortement marquée par les luttes et les besoins de nos collègues du Sud.
Combien d’entre eux prennent de très gros risques . Ils sont pour nous des exemples à suivre et une source d’inspiration et de motivation énormes.
Venez rejoindre ce fantastique réseau, venez nous aider à lutter, ici, pour la justice sociale et la préservation de cette belle planète.
Christian Berdot
(Ancien Président et Président d’Honneur)
Pour nous rencontrer : Nous nous réunissons tous les premiers jeudis du mois 18 h 00 à la maison des associations, 24, boulevard de Candau à Mont de Marsan

Contact : landes@amisdelaterre.org
Site internet : http://amisdelaterre40.fr/spip/index.php
Page Facebook : https://www.facebook.com/amisdelaterre.landes

Siège de l’association : 16, Le Bourg 33840 Lerm-et-Musset
Site internet : https://amisbarthos.wixsite.com/my-site 

Présentation extraite du site internet :
Landes Graves Palus Environnement (LGPE) est née le samedi 5 avril 2003 dans la salle des fêtes d’Ayguemorte les Graves où s’est tenue son Assemblée Générale Constitutive.
Cette association est ouverte à toute personne intéressée par la conservation de la biodiversité en harmonie avec ses usages soutenables et concernés par les atteintes qui peuvent lui être portées : propriétaire foncier, professionnel de l’espace, agriculteur, chasseur, pêcheur, promeneur … et, plus généralement, toute personne sensible à son environnement.
Son territoire d’action est la zone englobant les bassins versants des affluents de la rive gauche de la Garonne, de Langon à Bordeaux.
Elle a pour but :
– Inventorier, constituer une documentation, acquérir des connaissances sur le patrimoine naturel et culturel du territoire.
– Porter à la connaissance des élus locaux et de la population des éléments de réflexion sur les actions de conservation, de protection des milieux et de valorisation par l’usage soutenable des ressources locales des espaces naturels et environnementaux.
– Participer à l’élaboration et au contrôle, lors de la mise en œuvre de la procédure de concertation préalable telle que précisée dans la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbains), des documents d’urbanisme (information des groupes de travail ou de pilotage, vigilance à l’occasion des procédures de participation du public et de mise à enquête publique).
– Mener toutes sortes d’actions susceptibles d’assurer la protection de l’environnement.
Réunion mensuelle, le premier vendredi du mois, à partir de 18h30 dans la salle des associations de Saint-Morillon (ancien presbytère), à coté de l’épicerie.
Contact : lgpe@lgpe67.fr
Site internet : https://lgpe67.fr/
Siège : 515 Chemin de Domec – 33650 Saint Morillon

Inspiré du gascon “Aquò desralhà” qui veut dire “ça déraille”, ce collectif créé en janvier 2024 est basé à La Réole.

Contact : collectif.lgv.desrailha@proton.me

Présentation extraite du site internet :
Notre association s’est fixé dans ses objectifs d’être source d’information et de réflexion sur les problèmes environnementaux en général, et sur le projet de LGV en particulier, dans nos territoires.
A cet effet il nous semble important de mettre à votre disposition les présentations publiques que nous sommes amenés à faire lors de réunions publiques.
Contact : lgvea33@gmail.com
Site internet : http://lgvea.over-blog.com/

Collectif citoyen de la Vallée du Ciron et du Sud-Gironde, LGV NINA se mobilise depuis 2021 contre le projet par des actions festives, comme la Sarabande, des stands, marchés, tractages, et des actions coup de poing telles que l’interpellation de Monsieur Rousset lors des Tribunes de la Presse (et bien d’autres choses encore). Nina assure également un lien continu avec les élus du territoire sud-girondin.


Contact : collectiflgvnina@gmail.com

Contacts
Le lien vers le groupe Signal de Nouvelle-Aquitaine : groupe Signal
Mail (groupe national) : naturalistedtr@riseup.net
Mail (groupe Nouvelle-Aquitaine) : ndtr-na@proton.me
 

L’objectif principal de cette association est de sensibiliser élus et habitants afin qu’ils se mobilisent sur leur commune, pour empêcher le projet de LGV du Sud-Ouest de se faire, et d’agir en s’appuyant sur les compétences des associations qui s’investissent depuis longtemps contre ce projet (Amis de
la Terre et CADE notamment…) Certains habitants seront impactés par le tracé, les plus nombreux par le nouvel « impôt LGV »…
1/ Pour expliquer que : Non, les lignes existantes ne sont pas saturées, il faut les moderniser !
2/ Pour informer : Non, ce projet ne se fera pas contre la population !
3/ Pour agir : Oui, des associations en réseau sont à créer dans les villages impactés !

Page Facebook
Contact : nonlgv.nordlandesmarsan@gmail.com
Siège : 1433 route de Bertheuil 40090 CAMPAGNE

Organisée par région ou département : Aquitaine,  Gironde, Landes et SEPANLOG.

Fédération regroupant 41 associations de protection de l’environnement adhérentes ou affiliées.

Créée en 1969 et reconnue d’utilité publique depuis 1982, la SEPANSO (Société Pour l’Etude, la Protection et l’Aménagement de la Nature dans le Sud-Ouest) est une fédération d’associations de protection de la nature et de l’environnement à but non lucratif.
Ses revendications sont construites et portées par des citoyens bénévoles, aux compétences complémentaires, dont l’action est motivée par l’intérêt général.
Au travers de cinq associations départementales et de quatre associations affiliées, la SEPANSO est présente sur tout le territoire de l’ex-Aquitaine.
Ancrée au sein d’un vaste réseau associatif, elle est membre de trois réseaux régionaux et de deux grandes associations nationales et fédère elle-même quatre associations régionales spécialisées.

Contacts :
Sepanso Aquitaine : federation.aquitaine@sepanso.org
Sepanso Gironde : sepanso33@sepanso.org

 
La coordination anti-LGV du Lot-et-Garonne

Présentation extraite du site internet :
TRANS’CUB est une association de citoyens fondée en 1989 qui concerne tous les habitants de la Communauté Urbaine de BORDEAUX.
TRANS’CUB intervient dans tous les domaines qui touchent à notre cadre de vie : nos déplacements, notre consommation d’eau, nos déchets etc.
Notre association veille à ce que les décisions prises par nos élus à la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux ) soient conformes à l’intérêt général.
Pour cela, TRANS’CUB a besoin de tous.
Contact : assotranscub@gmail.com
Site internet : http://transcub.e-monsite.com/

Pour information, LGVNONMERCI n’est pas un collectif en tant que tel mais une interface avec les collectifs existants. Ce site a pour but, justement, de faire du lien.

Affirmer son opposition au GPSO

À chaque acteur, une façon de se mobiliser : tous unis, tous complémentaires.

ORGANISATION

 

Face à ce projet destructeur, votre organisation, association ou toute autre forme de collectif s’engage contre le GPSO et s’affirme publiquement contre le projet. Apposez votre logo de soutien et laissez-nous votre contact (ci-dessous) : nous vous recontacterons pour envisager comment travailler ensemble, avec les collectifs existants, contre ce projet.

CITOYEN·NES

 

Pour suivre les actualités de la lutte et du projet, suivez le fil public télégram : t.me/LGVNONMERCI (accessible avec ou sans compte, numéros de téléphones masqués)

Sur ce fil sont notamment relayé les appels à mobilisation, les actions, et autres activités du mouvement de lutte.

ÉLU·ES

 

Un contre-lobbying aux niveaux européens, nationaux et régionnaux s’impose, afin de mettre en avant les enjeux du GPSO auprès des décideurs politiques, et souligner notamment ses contradictions avec les programmes et lois de chaque échelon territorial (ex: plan de protection de la biodiversité, plan de lutte contre l’artificialisation (ZAN), plan de lutte contre la déforestation, plan de sobriété, et tant d’autres…).

👉 Nous invitons les élu.es à participer à nos groupes de travail, aux côtés des collectifs opposés au GPSO de la Région, ayant pour objectif d’exercer une force de pression politique face aux promoteurs du GPSO avec une ligne stratégique concertée et coordonnée à chaque échelon. Contactez-nous via contact@lgvnonmerci.fr pour vous mettre en lien.

Parmi les soutiens à la lutte contre le GPSO…